Ecole Montmidi de Poitiers

J’écris un récit à partir d’une image

JPEG - 1.5 Mo
a 149

An 2020, ville retranchée sous-marine, Tomas adolescent orphelin de 14 ans habitait ici avec son oncle depuis maintenant quatre ans. Car avant, il habitait sur la terre ferme :
Un beau matin, dans la petite ville de Castel, Tomas se réveillait tranquillement quand quelques minutes plus tard, il entendit son oncle l’appeler pour commencer à traire les vaches et leur donner à manger. Il descendit aussitôt, prit un bout de pain, et fila vers la ferme. Après avoir trait les vaches, Tomas et son oncle entendirent la corne de la ville : il y avait un problème ! Ils filèrent vers la place de la ville où il y avait déjà beaucoup de personnes qui attendaient le maire. Quelques longues minutes plus tard, le maire arriva et déclara :
"Chers habitants, un grand danger approche, les Trolls ! Préparez vos bagages, nous partons demain matin et nous irons sous la mer...A demain."
Tous les villageois enfants ou adultes avaient peur. Tomas aussi mais ne le montrait pas. Il rentra préparer ses bagages, mangea, puis alla se coucher. Pendant la nuit, Tomas entendit du bruit.
"Ce doit être un chat errant" se dit-il et il se rendormit. Quelques minutes plus tard, Tomas entendit le même bruit. il se redressa et ses poils firent de même. Il prit son courage à deux mains, sortit de son lit et descendit les escaliers. Arrivé en bas, il ouvrit la porte et se retrouva sur le palier. Il scruta l’obscurité et aperçut quelqu’un de son âge près d’une meule de foin et se rapprocha. Ils se saluèrent, Tomas lui demanda ce qu’il faisait ici. Il répondit qu’il s’appelait Bruno et que son village avait brûlé à cause des Trolls et qu’il s’était enfui vers cette ville. Il fallait faire vite car selon Bruno, les Trolls seraient là dans environ trois jours. Les Trolls étaient plus près que ce que pensait Tomas. Il invita Bruno à manger, à dormir chez lui et il lui expliqua ce qui allait se passer le lendemain. Le jour suivant, la corne résonna. Tomas pris ses bagages puis partit avec Bruno et son oncle vers la place, puis ils partirent tous vers la ville sous-marine.
Dans quelques années, Tomas devra aller vérifier si les Trolls sont partis.

Julia

Derniers articles

  • Cinq minutes pour une image.

    , par M.Breillat

    La vieille femme qui essayait de voit l’astéroïde 212 depuis 50 ans, en eut assez de le chercher ! Il décida de regarder une dernière fois...mais le voilà...on pouvait le voir juste derrière elle.
    Gautier
    Du haut de mon donjon, j’observais une à une les étoiles défiler, j’étais ivre de bonheur. (...)

  • Cinq minutes pour une image.

    , par M.Breillat

    Avant, un homme se baladait sur le trottoir en vélo. Un jour comme touts les autres, il prit le chemin sur le trottoir qui le menait à la rue Cornichon. Tout à coup, il se mit à voler et il tomba. Il n’en croyait pas ses yeux. Il venait de voler... En tombant, le vélo se casse. Heureusement, le vélo (...)

  • Les humains dans E.T.

    , par M.Breillat

    On peut les classer en deux catégories : Ceux qui le recueillent et essayent de l’aider (la famille, les enfants) Ceux qui le recherchent (les scientifiques, les hommes du gouvernement, la police).
    Dès le début, ceux qui le recherchent apparaissent comme des chasseurs : ils ont des lampes-torches, (...)

  • Cinq minutes pour une image

    , par M.Breillat

    Voyageant dans un nuage de papier, l’homme s’avançait dans la nuit noire. Il y avait du vent et des petits bouts de son corps s’envolèrent, disparaissant derrière les nuages noirs.
    Agathe
    Le directeur de l’école Frinkenstein tomba sur les nerfs et déchira son livre page par page, qui, en peu de (...)

  • Cinq minutes pour une image...

    , par M.Breillat

    Conte en trace, ça compte La sorcière arrive Vite, petite princesse Elle arrive dans ton conte. La voilà, gaie et joyeuse, Sois belle comme un preux Canne à la main Elle veut un petit peu de pain Elle veut rentrer fans ton château fort Non pour ta mort Oui pour un baiser Oui pour l’aimer Oh, un (...)

juin 2017 :

Rien pour ce mois

mai 2017 | juillet 2017