Notre rencontre avec Robert, le camion du Science Tour... ... ok, il y avait aussi Estelle et Jordan, deux super animateurs

, par M. Roy

Ce lundi 23 mai, sur la place de l’église, Robert, fringant camion au QI hyper développé, s’était installé afin de nous sensibiliser sur la consommation et l’économie des énergies.

JPEG - 336 ko
Science Tour 0001

D’un côté, Estelle, gentille animatrice, s’était réfugiée dans le camion (cela n’a rien a voir avec le fait qu’il faisait froid) pour nous parler électricité, de son côté Jordan, dessinateur hors pair, nous accueillait sous son tipi gonflable ouvert à tous vents.

Atelier 1 : dans le camion !

JPEG - 244.2 ko
Science Tour 0003

Estelle a voulu nous montré par des manipulations et des mesures que la consommation d’électricité variait selon les appareils et selon notre utilisation.

Par le biais de Wattmètres, nous avons pu mesurer la consommation de divers objets du quotidien : sèche-cheveux, bouilloire, ampoule fluo-compacte et halogène, mixeur, chauffage électrique d’appoint et nos tendres tablettes...

Nous avons classé nos résultats dans un tableau et sommes arrivés à la conclusion que les appareil électriques qui produisaient de la chaleur étaient ceux qui consomment le plus d’énergie !

Estelle a rappelé aussi que nous pouvions réduire cette consommation en éteignant ou débranchant certains appareils : la TV, par exemple, qui, très souvent reste en veille, ne sert à rien dans la journée lorsque la maison est vide !

Atelier 2 : sous le tipi !

JPEG - 288 ko
Science Tour 0004

Avec Jordan, nous nous sommes davantage intéressés à travers diverses expérimentations, à l’importance de l’isolation et de la ventilation dans une maison.

Par exemple, il a commencé par nous faire comprendre que l’air chaud était plus léger que l’air froid. Pour cela il nous a mis au défi de faire s’élever un bouchon posé sur le goulot d’une bouteille en verre sans le toucher. Il a suffi de serrer la bouteille dans nos mains, ce qui a permis de réchauffer l’air contenu à l’intérieur. Celui-ci étant plus chaud s’est élevé et a poussé légèrement le bouchon vers le haut...

Nous avons fait la même chose avec une bouteille au 3/4 remplie d’eau. Le bouchon s’est soulevé, mais beaucoup moins que l’autre et il a fallu réchauffer la bouteille plus longtemps.

Conclusion : quand l’air est chargé en humidité, il faut plus de temps pour le réchauffer que s’il est sec.

Un grand merci à Estelle et Jordan pour nous avoir "éclairer" sur les énergies !