Sensibiliser à l’égalité filles garçons à l’école Sensibiliser à la thématique de genre de 7 à 10 ans

, par Juliette Volpi

Dans le cadre du festival de littérature jeunesse de Ruelle, nos 36 élèves d’ULIS et de CP ont été amenés à accueillir l’illustratrice Julie Gore. Ils ont découvert ses albums .

1- Bonjour Madame, Delphine Rieu, Julie Gore, Nicolas Leroy, éditions Eidola, 2015 a retenu leur attention sur le thème de l’égalité filles-garçons.
"On y découvre un sympathique extra-terrestre qui arrive dans une petite ville pour étudier le genre chez les humains. Les espèces étant asexuées sur sa planète, il compte bien découvrir la différence entre une fille et un garçon. Questionnant la population, les réponses seront des clichés du genre : « les garçons ont les cheveux courts et jouent au foot ».

2 -Cette lecture a ensuite été mise en réseau avec 2 autres albums de littérature jeunesse :

Le meilleur cow-boy de l’Ouest , Fred L., éditions Talents Hauts, 2008.
Comme chaque année à Paloma City a lieu le Concours du Meilleur cow-boy de l’Ouest. Les plus fameux cow-boys sont présents ainsi qu’un cow-boy venu d’on ne sait où, inscrit à la dernière minute. Malgré sa petite taille et des bottes trop grandes pour lui, il semble confiant. Pourtant, sept terribles épreuves attendent les concurrents. Le petit cow-boy remporte le concours avant de révéler qu’il est... une fille !

Dînette dans le tractopelle, Christos et Mélanie Grandgirard, Editions Talents Hauts, 2012. Dans le catalogue, les pages roses des jouets de filles sont bien séparées des pages bleues des jouets de garçons, jusqu’au jour où le catalogue est déchiré et recollé dans le désordre. La poupée Annabelle qui rêvait de jouer au tractopelle rencontre la figurine Grand Jim qui adore la dînette. Garçons et filles partagent enfin leurs jouets et leurs jeux dans un catalogue aux pages violettes.

Cette entrée par la littérature jeunesse a permis de soulever certaines questions sur les les stéréotypes de genre en débat de classe et de développer un regard critique sur les stéréotypes de couleurs et jouets attribués aux enfants.

3- À partir de certaines photos extraites des dépliants anti-sexistes (en téléchargement libre sur le blog Maman, rodarde ! Le blog des enfants et des parents curieux) par groupes, les élèves ont décrit et trié ces illustrations puis les ont regroupées en rédigeant ou dictant à l’adulte une phrase : « Je peux... »
Ils ont ainsi pu déconstruire beaucoup de représentations normatives du genre. Les garçons peuvent porter du vernis à ongle, s’occuper des bébés, les femmes peuvent piloter un avion et être pompier ! Tous les métiers, les jeux, les activités, les rêves sont pour les filles et les garçons.


4 - On a pu compléter ce tour d’horizon avec les clips d’1jour 1 question, « C’est quoi l’égalité entre les filles et les garçons ? » qui synthétisent bien les concepts.
Pour accueillir ensuite l’illustratrice angoumoisine, les élèves ont affiché leurs productions : la couverture de l’album « Bonjour Madame » revisité, des panneaux photos sur l’égalité des droits et des illustrations géantes tirées d’1 jour 1 question.
Ces supports croisés leur ont donné à réfléchir sur la notion du genre et de l’égalité de manière concrète et illustrée afin de permettre à tous de construire son identité sans peur des remarques et moqueries et avec moins de préjugés !