L’anguille

, par Enseignant 2

L’anguille

L’anguille est un poisson migrateur qui voyage dans les océans et dans les milieux humides des continents.

L’espèce qui vit en Europe s’ appelle Anguilla Anguilla et elle voyage de la Mer des Sargasses à toute la face Atlantique de l’Europe, puis dans les cours d’eau et les milieux humides puis elle repart dans l’autre sens.
Il existe beaucoup d’autres espèces d’anguilles en Amérique du nord, en Afrique de Nord, en Asie, elles portent des noms différents comme anguilla japonica...
En France, l’anguille porte aussi des noms différents selon les régions : anguille, pibale, angèle.

Caractéristiques

C’est un animal solitaire qui se déplace essentiellement la nuit car c’est un animal nocturne. Il a une très mauvaise vue mais un très bon odorat(60 fois plus développé que celui de l’homme).

Les mâles sont plus petits que les femelles. Ils mesurent en moyenne de 35 à 45 cm et les femelles de 80 à 150 cm pour un poids allant de 250g à 1500g. Certains spécimens peuvent atteindre 120 cm et peser 4 à 5 kg.

A l’état sauvage, les mâles vivent de 8 à12 ans et les femelles de 12 à 18 ans mais en captivité les scientifiques ont gardé une anguille pendant 85 ans (sans pouvoir obtenir de reproduction).

On ne connaît pas l’effectif des anguilles ni les conditions exactes de leur reproduction. Elles ont été classées dans les espèces vulnérables car les scientifiques ont noté une diminution dans le nombre d’individus pêchés et donc ils pensent qu’elles ont tendance à se raréfier.

Développement/Reproduction de l’anguille

L’anguille a la particularité de vivre la plus grande partie de sa vie en eau douce dans les rivières, les marais, les milieux humides et une partie de sa vie en eau salée.

Elle connaît 4 stades de développement au cours de sa vie :
leptocéphale, civelle, anguille jaune, anguille argentée. Elle se métamorphose.

Tout commence dans la mer des Sargasses.
La femelle pond plus d’un million d’œufs qui deviennent des larves appelées leptocéphales (une petite feuille). Ces leptocéphales sont emportées par le golf stream (un courant d’eau chaude) et elles arrivent sur toute la façade Atlantique de l’Europe et donc dans la baie de l’Aiguillon en Vendée.

Le voyage a été long (un an environ) et ces larves se métamorphosent en civelles : ce sont de petits animaux transparents qui mesurent quelques centimètres. Elles vont rester quelques temps pour se nourrir et s’adapter au changement de milieu puis elles vont remonter le fleuve et donc vivre en eau douce.

Peu à peu, les civelles vont donc quitter la baie de l’Aiguillon, remonter le fleuve et se transformer en anguille jaune. Au début du voyage, elles vont utiliser les marées : pendant la marée haute elles vont remonter la Sèvre le plus possible et en revanche, à marée basse, les anguilles jaunes s’enterrent pour justement ne pas se faire emporter par le courant. Puis elles continuent le voyage dans tout le Marais poitevin et même dans des étangs et des plans d’eau. Elles sont capables de parcourir un ou deux kilomètres à travers des champs et on peut donc trouver des anguilles un peu partout où c’est humide.

Elles resteront en eau douce pendant une dizaine d’années car à partir de 12 ans pour les femelles et 8 ans pour les mâles, les anguilles jaunes se transforment en anguille argentée : elles ont atteint leur maturité sexuelle et sont aptes pour la reproduction. Leur peau devient alors plus épaisse et leurs yeux deviennent globuleux comme ceux des poissons qui vivent dans les eaux profondes. La peau du ventre passe de la couleur brun à une couleur gris argenté.
Ces anguilles grises vont repartir vers la mer. On dit que ce sont des anguilles d’avalaison . Elles retrouvent l’Océan Atlantique et elles reprennent la route jusqu’à la mer des Sargasses.

Sur le chemin, les anguilles argentées s’accoupleront, les mâles mourront rapidement et les femelles pondront leurs œufs dans la mer des Sargasses. Elles ne survivront que très peu de temps car on pense que leurs organes, pour laisser la place au million d’œufs, sont atrophiés et les anguilles meurent de faim et d’épuisement. Cet épisode de la vie des anguilles est assez énigmatique pour les scientifiques.

Le long voyage de l’anguille est ainsi terminé.

Alimentation

L’alimentation varie selon le stade de développement de l’anguille.
Dans l’océan, le leptocéphale(la larve) se nourrit de plancton .

La civelle trouve sa nourriture dans les estuaires des fleuves . Elle reste un an environ dans la baie de l’Aiguillon pour s’adapter et se nourrir dans ce milieu riche en êtres vivants variés. Elle va y puiser l’énergie nécessaire pour remonter le courant.

L’anguille jaune ou argentée se nourrit de larves de moustiques, de poissons morts, de coquillages, de dytiques, de limnées, de têtards, de scarabées d’eau, de punaises, de petits invertébrés, de crustacés, de vers, d’écrevisses, de grenouilles.

L’anguille est extrêmement vorace et peut manger un quart de son poids.
Pour chasser, elle s’enfouit dans le sol et attend qu’une proie arrive, puis elle lui saute dessus ou elle la suit grâce à son odorat très développé