Atelier avec Leila GAUDIN

Leila Gaudin est une danseuse de la compagnie No man’s land à Paris. Elle est venue nous voir le 9 octobre 2012 pour nous présenter son travail.. Elle pratique la danse théâtrale. Elle se sert de gestes et de faits de la vie quotidienne pour les transformer en danse avec des mouvements abstraits.
Pour nous aider à comprendre l’abstraction, elle nous a fait dessiner quelque chose (un animal ,objet...)et on a essayé de le rendre abstrait en ne changeant qu’une partie du dessin et en la faisant évoluer .

Nous avons fait différents exercices avec elle.
. Elle part d’un mouvement simple pour le transformer en abstrait. Pour comprendre cela, nous avons commencé par dire notre prénom d’une façon théâtrale chacun à notre tour en faisant un petit geste puis on a enchaîné tous les prénoms tous ensemble et et ça faisait comme une chorégraphie.
. Elle nous a ensuite appris à occuper tout l’espace de la salle puis on s’est mis par deux et il fallait miner ce qu’on fait quand on prend une douche. Leïla nous a demandé d’exagérer certains gestes pour les rendre plus forts, plus dansants...

On a fait le jeu du miroir à deux et on a enfin chanté une chansonnette en même temps pour qu’au bout de plusieurs fois on soit plus à l’aise. On a ensuite refait le mime par moitié de classe et c’ était plutôt réussi.


.Elle nous a raconté son spectacle qui parlait des S.D.F. Elle nous a montré le passage où son personnage tombe. Elle l’a fait une première fois de façon normale puis elle nous a montré comment elle a transformé la chute en danse. C’était intéressant car elle nous a demandé notre avis sur ce qu’elle faisait et comment elle le faisait.
.Enfin avant de se quitter, nous avons joué à "Ma grand-mère part en voyage". C’est une chaîne où chacun rajoute un mouvement qu’il faut reprendre.

Nous avons appris que pour faire de la danse théâtrale on peut partir du quotidien et qu’il faut changer les gestes en les exagérant, en les transformant pour aller vers l’abstraction..

Avis
.On a appris à danser devant les autres sans avoir honte et ce n’est pas facile.
J’ai bien aimé quand on faisait la douche.
Je n’ai pas trop aimé cette danse parce qu’il n’y avait pas de pas et ça ne ressemblait pas à ce que je pense de la danse.
J’ai tout aimé et je crois que je connais mieux la danse contemporaine maintenant.
On a bien aimé imiter la douche, se présenter avec un geste et dessiner.
J’ai bien aimé la présentation de son spectacle et pouvoir donner mon avis.

Eleve 8