Quand je pense à la mer Poème de Tunisie

, par C. Moreau

Quand je pense à la mer

Quand je pense à la mer
C’est à l’eau que je pense, verte et
mouvante
Pas au poisson, pas au bateau.

Quand j’écoute la mer
C’est bien l’eau que j’entends, sourde et
roulante
Et pas le coquillage et pas le vent.

Quand j’entre dans la mer
Froide et secrète comme un grand
abreuvoir
C’est moi le coquillage et le bateau
Et la vague et le vent et l’eau
Et je bois le soleil.

Jacqueline DAOUD
Traduit de l’abstrait
Éditions Cérès productions, 1968