C’est bien d’aller aux toilettes pendant la nuit Etes vous déjà allé aux toilettes la nuit ?

, par Alexis S.

On se réveille, le réveil indique quatre heures du matin. L’envie est pressante, on a peur de traverser le long couloir obscur. On attend cinq minutes au moins. Mais après, on a l’impression que notre vessie va exploser ! On descend doucement du lit en frissonnant. On sort de la chambre en tatonnant les murs. Les fenêtres sont fermés et on entend les faibles ronflements des parents. On avance en douceur, notre respiration est halletante. On voit des ombres qui nous guettent et nous espionnent. On entre dans les toilettes et on est soulagé. Après une minute, on ouvre la porte, on éteint la lumière et on sort sur la pointe des pieds. On a l’impression d’être dans un film d’horreur. Cette odeur de danger qui nous pique les narines. On sait qu’on est en sécurité, mais pourtant on a peur. On se précipite dans notre chambre en courant. Et mince ! On a oublié de se laver les mains. On sort de notre chambre, dégoûté. Heureusement, la salle de bain n’est pas très loin. On ouvre le robinet, l’eau glacée nous enveloppe les mains, le savon spongieux et doux nous rassure. Quand l’eau revient, un frisson de plaisir nous parcourt l’échine. On va bientôt retourner dans notre lit si douillet, si cher à notre coeur. C’est bien d’être au chaud dans son lit, après une escapade nocturne.

15 votes